bandeau header

Des jeunes de la commune avaient un besoin d'activités sportives, le football prit forme lors de la première année de l'association culturelle et sportive (créée en 1976) par la création d'une section football pour les plus jeunes. Alors qu’ils jouent sur un terrain Robin à Richagnon (entre le cimetière et l'actuel Clos Saint-Denis), les parents cherchaient à développer cette activité....

Un bal des vestes

Aux élections municipales de 1977, une liste est conduite par Gilbert Robin, liste candidate d'opposition au maire sortant Paul Darme briguant un second mandat. La liste Robin, composée de nombreux membres du comité des fêtes, essuie une veste. Elle organise un bal dit des vestes, réunissant environ cinq cents personnes à la salle des fêtes et qui générera un bénéfice de 8 000 F (1 220 €). Les organisateurs, fervents de la création d’un nouveau club de football à Saint-Denis, créent le 30 avril 1977, l'Olympique Saint-Denis.

Le club de l’Olympique SAINT-DENIS est alors créé

Le premier bureau de l’Olympique était composé de Bruno Brogliato (président), André Mentenol (secrétaire), Gilbert Robin (trésorier) et Maurice Genton – Eric Loisy – Albert Mirmand - Léon Ponthus – Gilbert Zegna (membres du bureau). Son siège était au « café Guillet », avenue de Trévoux.

Avec l’adhésion de plusieurs anciens joueurs, une équipe de seniors jouent sur le terrain Curt, situé rue des Ecoles. L’unique vestiaire des joueurs locaux et des adversaires, se situe dans le local « vestiaire » de la salle des fêtes. Les douches n’existent pas.

Un nouveau terrain d’honneur est inauguré le 29 août 1981. Les vestiaires des joueurs se trouvent alors sous les écoles (local tennis aujourd’hui).

Les tribunes et les vestiaires sont inaugurés le 29 septembre 1985 et permettent à l’Olympique de prendre une nouvelle dimension dans des structures de qualité.

La dénomination officielle du stade Bruno Brogliato s’est déroulée le 30 août 1997. 


FootballDe 1977 à 1982, le premier entraîneur est Paul Stintzy. 110 joueurs sont répartis en six équipes, 160 en huit équipes en 1978 en 2000, 200 joueurs en douze équipes. En 2007, 30 ans plus tard, le club compte près de 308 licenciés répartis en dix-sept catégories.

Célia Levrat sera la première féminine au club. En 2002, elle joue en moins de 13 ans et en novembre de la même année, elle remportera le défi « jongle » lors de la fête du foot chez « les Verts » à Saint-Etienne (Loire).

L'Olympique atteint le plus haut niveau départemental du District de l'Ain de football en 1989, soit six niveaux franchis en douze ans.

Il accède en ligue régionale, une seule saison (2011-2012), son plus haut niveau atteint. 

Deux fois au 6e tour de la Coupe de France

En 2003, le parcours en Coupe de France a été historique dans la vie du club, une prouesse sportive aussi pour un club amateur. L'Olympique est en 1re division, atteint le 6e tour en battant deux clubs en promotion d'honneur régional (PHR) de trois niveaux supérieurs, s'incline au score de 0-3 contre Bourgoin (honneur régional) de quatre niveaux supérieurs. 

En 2010, l'Olympique est en excellence, fait à nouveau six tours.

Les présidents successifs

Bruno Brogliato : 1977-1982
Gilbert Zanettin : 1982 -1988
Alain Josserand : 1988 – 1995
Jean-Claude Pandraud : 1995 -1997
Patrick Lonjean : 1997 – 2000
Jean-Claude Pandraud : 2000-2008
Jean-Claude Pandraud et Jean-Marc Pin co-présidents : 2008-2009
Jean-Marc Pin : 2009-2012
Alain Josserand : depuis 2012

 

Avant l'Olympique (1946-1972)

L’entente sportive de Saint-Denis Corgenon est créée le 24 janvier 1946, présidée par Laurent Lucien, meunier à Saint-Rémy. Son objet est la pratique du football et du basket. Le siège est domicilié au café Louvet à Saint-Denis. L’affiliation à la fédération française de football est prononcée le 19 juillet de la même année. L’entente est présidée en 1953 par Paul Névoret. Elle loue un pré de quinze coupées au lieu-dit « les Vavres » à Mme Chamonat. Le 26 juillet 1954, le club devient « Entente sportive Saint-Denis Bourg » aux couleurs verte et tango (rouge orangé très vif). André Guy deviendra un joueur professionnel à Sochaux.  
 ASSOC 22 Foot 02
Saison 1949 - 1950
1 Raymond Morel - 2 Aimé Pobel - 3 M. Nevoret - 4 Paul Rousset - M Charnay dit " Riquet " - Marcel Calot - 7 Paul Bejit
8 Louis Guy - 9 Georges Blanc - 10 Gérard Rozier - 11 Marc Orgeret - 12 M Vulin


Le 4 juin 1959, le club change de nom et prend celui de « Racing club cheminots Bourg Saint-Denis » suite à l’entente avec le RCCB de Bourg. Le siège est alors au 6, rue Girod de l’Ain à Bourg. Le club évolue en 1re série du groupement de Bresse, avec un terrain rue du petit Montholon. Le club est mis en inactivité pour la saison en 1971-1972. Une fusion a même été envisagée à l’époque avec le FCBP devenu FBBP (Football Bourg en Bresse Péronnas).

Le club présidé alors par André Mirmand est dissout le 31 mars 1972, en l’absence de terrain à Saint-Denis. La majorité des joueurs va alors se tourner vers le club Péronnassien.

Article de Jean-Paul Thouny - Alain Josserand - Blog de l’Olympique Saint Denis : www.osdb.fr