bandeau header

Tetricus

Un trésor de plus de cent pièces de monnaie a été découvert à Saint-Denis au début de l'année 1840. La publication originale en a été faite dans le Journal d'agriculture de la société d'émulation de l'Ain en 1841. L'article, rédigé par Jules Hannezo y décrit un trésor d'une centaine de pièces en bronze frappées au nom de Tétricus I et II (père et fils).

Tétricus Ier a gouverné avec son fils sur ce qui a été appelé l'Empire des Gaules. Cet empire a été fondé lors de la période romaine appelée l'anarchie militaire intervenant au IIIe siècle après Jésus-Christ suite à la mort de l'empereur Sévère Alexandre et à la fin de la dynastie appelée les Sévères. Cet empire était alors constitué de la totalité de la Gaule romanisée, la Grande Bretagne romaine ainsi que la péninsule ibérique. 
 
Le règne des deux Tétricus commence ainsi probablement en 268-270 après l'assassinat de leur prédécesseur et se termine par la reconquête de l'Empire des Gaules en 274 par celui qui deviendra l'Empereur romain Aurélien. 
100 pièces toutes différentes
Ces cent monnaies sont assez incroyables car selon la description, aucune ne se ressemble au niveau stylistique et proviennent donc de régions très différentes de l'Empire des Gaules. Selon la description, elles dateraient de 270 après Jésus-Christ, mais pour être précis il faudrait étudier les effigies des pièces décrites : onze pièces de Tétricus père (dit Augustus) sont décrites et une seule à l'effigie de Tétricus fils (dit Caesar).  
 
Avec ces cent monnaies a également été découverte une monnaie à l'effigie de Claude le Gothique, aussi appelé Claude II. 
 
Celui-ci est un empereur romain ayant régné durant une période similaire aux précédents : durant l'anarchie militaire entre 268 et 270. Promis à devenir un grand empereur qui sera capable de reconquérir les territoires séparatistes et de rétablir l'ordre dans l'empire romain, il décédera d'une épidémie de peste qui touchera son armée en 270 après Jésus-Christ. Lui succédera ainsi l'empereur Aurélien qui rétablira l'ordre dans l'empire.  

Vu l'absence complète de description du contexte de trouvaille, difficile de dire ce qu'il faisait là : dépôt funéraire ? cachette ? dépôt votif ? (offrande aux dieux)... nous sommes à la recherche de ce trésor archéologique... à suivre.
 
 Article d'Alban Tremblay - source la carte archéologique de la Gaule