bandeau header

Commencé en 1997 par Jérôme Croyet, docteur en histoire, conjointement au dictionnaire des Révolutionnaires de l'Ain, ce dictionnaire tente de référencer les soldats de l'Ain, natifs ou domiciliés dans le département, durant la Révolution et le Premier Empire. Nous avons recensé les conscrits de Saint-Denis-lès-Bourg.
Hab Soldats Napoleon souscription 01 Un doute subsiste pour les noms dont la commune est Saint-Denis… plusieurs communes de l’Ain portaient ce nom à l’époque. A l’issue de cet article, retrouvez l’adresse du site pour vos recherches car il est mis à jour périodiquement.

  • Alléné Claude dit Goiret. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert au 106e régiment d'infanterie de ligne. Il ne se présente pas au conseil d’examen malgré sa convocation du 13 avril 1815.

  • Buy Jean. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il entre au 101e régiment d'infanterie de ligne, le 27 août 1807, matricule 2629. Il fait les campagnes d'Italie à l’armée de Naples de 1808 à 1809. Il décède à l'hôpital de Gênes de phtisie pulmonaire le 27 décembre 1809.

  • Chapuis François. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme fusilier dans la jeune garde. Proposé pour la réforme par le conseil d’examen du département de l’Ain le 24 avril 1815 pour avoir une varice volumineuse à la jambe et à la cuisse gauche.

  • Cochet Jean Marie. né le 12 mars 1773 à Saint-Denis-lès-Bourg. Il entre au 75e régiment d'infanterie de ligne le 27 septembre 1790. Il entre au 4e régiment d’artillerie à pied le 21 décembre 1792 jusqu’au 8 septembre 1800. Il entre dans la 7e compagnie de la Seine-Inférieure de canonniers vétérans le 12 mars 1803. Gardien de batterie le 12 juin 1803 jusqu’au 5 juillet 1817. Gardien des bouches à feu à Etretat du 5 juillet 1817 au 1er novembre 1840. Nommé gardien de batterie du 1er novembre au 1er décembre 1841. Chevalier de la Légion d'honneur le 22 janvier 1851. Il décède le 12 octobre 1853.

  • Crétin Jean. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il est incorporé le 10 frimaire an XIV au 101e régiment d’infanterie de ligne, matricule 1438. Il fait les campagnes à l’armée d’Italie en 1806 et 1807. Il fait les campagnes à l’armée de Naples de 1808 à 1810. Il fait les campagnes à l’armée du Portugal et d’Espagne de 1811 à 1813. Il passe au 82e régiment d'infanterie de ligne le 1er août 1814.

  • Curt Claude Joseph. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il entre au 101e régiment d'infanterie de ligne, le 20 février 1807, matricule 2325. Il sert comme voltigeur durant les campagnes à l’armée de Naples de 1806 à 1810 puis en Espagne de 1811 à 1813. Il est blessé d’un coup de feu au dos lors du combat de la Bidassoa, le 7 octobre 1813. Proposé pour le congé de réforme, le 30 juin 1814. Proposé pour la réforme par le conseil d’examen du département de l’Ain le 24 avril 1815 pour avoir une cicatrice à l’épaule gauche.

  • Drochia Joseph, né à Saint-Denis (?). Il sert comme fusilier à la 3e compagnie du 6e bataillon du 67e régiment d'infanterie de ligne. Il décède de fièvre le 24 mai 1814 à l'hôpital de Briançon.

    • Gallet Alexandre. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert au 4e régiment de cuirassiers. Il est désigné capable de servir par le conseil d'examen du département de l'Ain le 30 avril 1815.

  • Geoffray Etienne, né le 4 octobre 1788 à Saint-Denis-lès-Bourg. Il entre au 70e régiment d’infanterie de ligne, le 17 novembre 1808, matricule 6183. Il fait les campagnes de 1808 à 1812 en Espagne et au Portugal. Il est embarqué le 30 août 1814 sur le vaisseau La Lys. Il passe au 62e régiment d'infanterie de ligne puis dans un bataillon d’infanterie coloniale et fait les campagnes de 1814 et 1815 en Guadeloupe. Infirme et indigent à Bourg en 1857. Il reçoit la médaille de Sainte-Hélène.

  • Geoffray Pierre. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il entre au 101e régiment d'infanterie de ligne, le 19 juin 1809, matricule 4073. Il sert comme voltigeur durant les campagnes à l’armée de Naples de 1808 à 1810 puis en Espagne de 1811 à 1814. Rayé des contrôles le 13 juillet 1814.

  • Geoffroy Jean François. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il entre au 101e régiment d'infanterie de ligne le 27 messidor an XIII, matricule 1285. Il fait les campagnes à l’armée d’Italie en 1806 et 1807. Il fait les campagnes à l’armée de Naples de 1808 à 1810. Il fait les campagnes à l’armée du Portugal et d’Espagne de 1811 à 1812. Il décède de diarrhée à l'hôpital de Valladolid, le 8 mai 1812.

  • Jeoffray Baptiste. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme soldat au 2e régiment d’artillerie à pied. Il est désigné capable de servir par le conseil d'examen du département de l'Ain le 24 avril 1815.

  • Jeoffray Jean François. Demeurant à Saint-Denis-les-Bourg. Conscrit de 1805 de dépôt. Il part pour le 101e régiment d'infanterie de ligne le 27 messidor an XIII.

  • Jeoffray Pierre. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme soldat au 101e régiment d’infanterie de ligne. fusiliers EmpireIl est désigné capable de servir par le conseil d'examen du département de l'Ain le 24 avril 1815.

  • Olivier Claude Joseph, né en 1790. Il sert comme chasseur à cheval durant six ans. Il vit à Saint-Denis-lès-Bourg en 1857. Il reçoit la médaille de Sainte-Hélène.

  • Olivier Pierre, né en 1775. Il sert durant sept ans au 10e bataillon de l’Ain. Il vit à Saint-Denis-lès-Bourg en 1857. Il reçoit la médaille de Sainte-Hélène.

  • Ollivier Joseph. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme cavalier au 14e régiment de chasseurs à cheval. Il est exempté de service par le conseil d'examen du département de l'Ain le 24 avril 1815 comme soutien de famille.

  • Perrin Antoine. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme caporal au 5e bataillon de l'Ain. Blessé, il est en convalescence chez lui du 1er nivôse an II au 12 brumaire an IV. Il est hospitalisé à Bourg du 24 vendémiaire au 22 brumaire an III.

  • Pujet Louis. Né à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme volontaire à la 3e compagnie du 9e bataillon de l'Ain. Il décède à l'hôpital de Strasbourg le 15 ventôse an III.

    • Renaud François, né à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme voltigeur au 7e régiment d'infanterie de ligne. Il décède le 26 avril 1814 à l'hôpital de Chiavi.

  • Servignat Louis. Conscrit de 1807 demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert au 35e régiment d'infanterie de ligne. Déserteur, il est déclaré réfractaire le 20 juillet 1807 et condamné à une amende de 500 francs.

  • Terrier Jean, né en 1793 à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme fusilier à la 2e compagnie du 3e bataillon du 7e régiment d'infanterie de ligne, matricule 9441. Il décède d’une maladie inflammatoire le 29 janvier 1813 à l'hôpital de Turin.

  • Tournier Denis. Demeurant à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert comme chasseur à la 3e compagnie du 5e bataillon du 3e régiment d'infanterie légère. Il décède le 13 octobre 1808 à l'hôpital de Parme.

  • Trasset Etienne, né à Saint-Denis-lès-Bourg. Il sert au 42e régiment d'infanterie de ligne. Il décède de fièvre le 11 novembre 1813 à l'hôpital de Torgau.
 Article de Jean Philippe Bertrand.
Sources : Société des Etudes Historiques Révolutionnaires et Impériales - Dictionnaire des révolutionnaires de l’Ain – Jérôme Croyet
Les soldats de l'Ain, natifs ou domiciliés dans le département, durant la Révolution et le Premier Empire.
Convertisseur du calendrier révolutionnaire : ICI