bandeau header

fivre aphteuse
En 1952, une grande épidémie de fièvre aphteuse se déclarait dans tout le pays et une partie de l’Europe. En France, 340 000 élevages ont subi des pertes à cause de cette maladie qui touchait les bovins, les porcs, les chèvres et les moutons.

BaratteLes animaux contaminés souffraient de fortes fièvres et d’aphtes sur les muqueuses, les pattes et les tétines. Dans notre commune, comme partout ailleurs, les cas détectés devaient être déclarés aux autorités qui prenaient les mesures nécessaires.

Toutes les bêtes devaient rester enfermées dans les bâtiments. Plus de foires et de marchés et aucun transport d’animaux. Au plus fort de l’épidémie, le lait n’était plus collecté par les coopératives.

Dans les exploitations non contaminées, le lait était transformé en fromage ou écrémé. La crème ainsi récupérée était passée à la baratte pour obtenir du beurre.

Tous les animaux contaminés furent abattus et à remplacer dans les années qui suivirent. Les pertes se chiffrèrent à un milliard de francs de l’époque.



Article de Jean-Pierre Venet - Souvenirs d'enfance - crédit photo Musées en Franche-Comté