bandeau header

CimetiereHV

Comme dans une très grande majorité de villes et villages, le cimetière est resté très longtemps implanté autour de l'église, jusqu'au mur sud. Côté nord, un autre mur partait de la propriété Robin à l'angle sud du portail actuel et revenait à l'ouest jusqu'à un portail que l'on retrouve sur d'anciennes photos.


Mais le village grandit et cet emplacement au cœur du bourg cause quelques problèmes. Ainsi, en 1862, l’instituteur (Denis Girod) est désigné pour réaliser un projet d’échange de quelques mètres carrés de terrain entre Monsieur Durand propriétaire de la ferme mitoyenne et le cimetière, ceci afin d’ériger une clôture entre les deux propriétés ; il semblerait qu’en l’absence de celle-ci, les vaches avaient pris la mauvaise habitude de brouter entre les tombes.

StDenBgCimetiere 2Quelques années plus tard, le conseil municipal fait le point sur le legs du Docteur Ebrard qui, par testament du 8 décembre 1873, a légué vingt ares de terre de son domaine du Mont pour y établir un cimetière. Mais le conseil constate en séance du 3 juillet 1892 (à l’époque, les conseils se tenaient à 8 h du matin et de préférence le dimanche) que :

" Si la commune n'a pu jusqu'ici accomplir les généreuses intentions du donateur, c'est que la question du cimetière sur le terrain légué se heurte à l'opposition presque unanime des habitants comme d'autre part à l'insuffisance des ressources budgétaires ".


" Le conseil décide d'ajourner le transfert du cimetière jusqu'à ce que les ressources permettent de le faire sur un terrain plus convenable échangé contre le legs Ebrard ".

 

 

 
StDenBgCimetiere 4

 

 Il faudra attendre 1913, pour que l’échange ait lieu : le déménagement du cimetière est donc organisé au Richagnon, l'emplacement actuel du cimetière. En mémoire du donateur, l'un des piliers de l'ancienne entrée du cimetière, le long du Chemin du Val de Richagnon, porte une inscription " Legs Ebrard -1912 ".

 

 

 

extensioncimetiere01Celui-ci sera agrandi en 1989 avec la création d'un parking.

 

extensioncimetiere02

 

 

 

 

 

 

 

 

 Une qibla scellée au carré musulman

StDenBgCarr MusulmanUne qibla est une stèle qui marque la direction vers La Mecque, lieu de naissance du dernier prophète Mahomet, un sens d'orientation pour les sépultures musulmanes. (Les musulmans sont inhumés, couchés sur le côté droit, la tête orientée ainsi vers La Mecque).

Au carré musulman du cimetière de Saint-Denis, une qibla a été scellée, samedi 7 juillet 2018, en présence de la municipalité et Rachid Ayach imam et aumônier de la Mosquée de Bourg, Sofyan Langer aumônier. Le carré musulman compte deux sépultures, est dépourvu d'orientation. Les musulmans français aspirent à être enterrés dans la commune où ils ont choisi de vivre.

 

Le Richagnon vient du nom du bief en contrebas. Depuis l’implantation du cimetière, une phrase typiquement locale faisait dire aux anciens : " Ze ne veux po achui à resagon ", (je ne veux pas finir à Richagnon) ; " i(r)a bein mio quin on se(r)a à re(ss)agnon ", (ça ira bien mieux quand on sera à Richagnon).

Article de Jean-Philippe Bertrand d’après des recherches de Christiane Guérin complétées par Gérard Colignon.